Collège Mgr Steinmetz

Collège Mgr Steinmetz

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?


Formulaire newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter
Email :



Contact

Collège Confessionnel Catholique d’Enseignement Secondaire
B.P. 17 – Bohicon (Bénin)
(229) 22 51 01 64
sbohicon@lasalle.es



Conception

Site créer par ATZ Création et CED Informatique

Editeur Texte / HTML



Le Collège Mgr STEINMETZ de Bohicon a connu de profonds changements dans son évolution en restant toujours un « joyau » pour les Béninois.

Le Père TRICHET, de la Société des Missions Africaines de Lyon, est le fondateur et le premier Directeur du Cours Normal Mgr Steinmetz. Il fut envoyé par l’Evêque PARISOT pour ladite fondation qui cherchait à former des éducateurs avec un niveau du Brevet. En 1954 il y eut l’ouverture du Cours Normal Privé Catholique.

Ce fut en 1956 que le Frère Marc-Marie, alors Provincial des Frères des Ecoles Chrétiennes du District de Québec au Canada, promit à Mgr Parisot d’envoyer des Frères pour s’occuper du Cours Normal inter-diocésain au Dahomey. Au mois d’août 1956, le Frère Cyrille l’Heureux, Visiteur du District de Douala signait les accords entre les Frères des Ecoles Chrétiennes et les Missions Catholiques du Dahomey (actuel Bénin).

Le 31 août 1956, le Frère Paul LAMY arrivant de Togoville, venait prendre la direction de l’établissement, assisté des Frères Emile Valois et Norbert Janelle.

L’Ecole Normale Mgr Steinmetz a fonctionné de 1954 à 1963. Le Ministère de l’Education Nationale autorise au Frère Henry Mercier, successeur du Frère Paul Lamy, en novembre 1963 la transformation de l’établissement en Cours Secondaire classique et moderne. La nouvelle orientation était due à l’insuffisance des crédits pour embaucher de nouveaux Normaliens.

A la rentrée scolaire d’octobre 1968 s’ouvre le second cycle. L’année scolaire 1972-1973, le Collège comptait onze (11) Frères, une douzaine de professeurs laïcs africains et européens, 425 élèves dont 260 étaient boursiers du gouvernement. Les classes sont au nombre de onze de la Sixième en Terminale.

Les Frères canadiens donnent la relève aux Frères espagnols. En juillet 1970, le Frère Francisco Alert fut nommé Directeur du Collège. Le Frère Olegario Peña assura la relève de 1974 à 1978. Le vent de la révolution marxiste léniniste de 1972 s’est accaparé de notre beau cadre d’Education de 1978 à 1990 en transformant le Collège en Ecole Normale d’Instituteurs du Zou (ENIZ).

A l’avènement de la démocratie en 1990, les Etats Généraux des Enseignements autorisent la reprise en main des Collèges privés et confessionnels. En 1991 le Frère Pedro Alberdi procède à la réouverture du Collège. La réhabilitation du Collège, qui se trouvait bien détérioré, entraîna de nombreuses dépenses qui furent possibles grâce à l’aide reçue des nombreux partenaires lasalliens.

La réouverture du Collège se fut progressivement. A la rentrée scolaire 1991-1992 le Collège ouvrit 2 sixièmes et 2 cinquièmes, ils étaient 128 élèves. L’année suivante on ajouta 2 quatrièmes, ils étaient 208 élèves. Pour l’année 1993-1994 avec 8 groupes scolaires, de la sixième en troisième, ils étaient 288 élèves, dont 75 internes. La première promotion des candidats au Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) après la réouverture avait eu des résultats encourageants, sur les cinquante (50) candidats présentés, quarante trois (43) étaient reçus, soit un pourcentage de 86%.

Les parents demandaient l’ouverture du Second cycle du Secondaire. Pour la rentrée scolaire 1995-1996 l’ouverture du second cycle, dont la classe de Seconde et la mixité au second cycle deviennent une réalité. Pour l’année scolaire 1997-1998 le Collège compte 14 groupes pédagogiques de la sixième en terminale avec 538 élèves. Au second cycle la série littéraire (A) et la série scientifique (D). Au premier cycle il y a 355 élèves garçons et au second cycle 183, dont 37 filles et 146 garçons.

Au nombre des structures qui participent à la vie du Collège depuis les premières années de la réouverture, en plus de la Communauté des Frères des Ecoles Chrétiennes et de la Communauté Educative, nous comptons la MEL, aux origines Famille Lasallienne, aussi l’Amical des Anciens Elèves Steimetziens, le groupe de bénévoles pour l’alphabétisation et l’Ecole d’Adultes, l’Association des Parents d’Elèves, et l’Association « l’Union fait la force » pour des personnes à handicap physique.

Sur la liste nationale par ordre de mérite des établissements, parue en 2004, publié par O.B.B.T.S., le Collège Mgr Steinmetz de Bohicon figure le neuvième sur un total de deux cent quarante établissements.